Distribution Mécanique

Une simplicité déconcertante pour une polyvalence redoutable

Un principe exclusif

Une idée venue de Nouvelle Zélande

Notre distribution mécanique à disques de mousse est héritée de notre collaboration passée avec Aitchison, constructeur néo-zélandais dont nous importions les semoirs à nos débuts. Elle est à l’image de notre leimotiv : simple, efficace, économique.

Chaque rang est alimenté par un doseur en plastique contre lequel tourne un disque de mousse synthétique. Depuis le fond de trémie, le disque en rotation entraîne les graines dans un canal rainuré à l’intérieur du doseur. Un demi-tour plus tard, ce canal s’élargit et les graines sont libérées de la mousse qui reprend sa forme d’origine. Elles sont alors lâchées dans un entonnoir relié à un tuyau flexible et parviennent par gravité jusqu’aux éléments semeurs.

Simplissime

Aucune graine ne lui résiste...

Entièrement mécanique, la distribution à disque de mousse ne nécessite aucune connexion hydraulique ni électrique puisqu’elle est mue par une roue ou un rouleau en contact avec le sol.

 

Contrairement aux classiques distributions mécaniques à ergots ou cannelures, il n’y a donc pas de réglage sur le doseur en lui-même en fonction des différents types de graines à semer. Il suffit d’ajuster la vitesse de rotation des disques de mousse.

 

Pour se faire, on agit sur un simple variateur précédé de 2 pignons de tailles différentes que l’on peut intervertir. Il est ainsi possible de semer précisément 3 kg/ha de trèfle comme 250 kg/ha de féverole.

Efficacité redoutable

Adapté aux exigences actuelles

La mousse s’adapte avec souplesse à la taille et à la morphologie de toutes graines, sans distinction, ce qui présente plusieurs avantages :

  • Une capacité incomparable à distribuer sans tri des mélanges complexes tels que méteils, couverts végétaux, prairies multi-espèces, cultures associées, etc., ce qui évite le recours à de multiples trémies/distributions

  • Un fonctionnement sans encombre en présence d’éventuels résidus (cas des semences fermières)

  • Une distribution fluide des semences les plus grosses comme la féverole, sans casse de graines, ni casse mécanique par ailleurs comme ce peut être le cas avec d’autres systèmes